L’ACTIVITÉ PHYSIQUE DURANT LA GROSSESSE - Apex physio
L’entrainement durant la grossesse est de plus en plus populaire chez les futures mamans et l’offre de cours de mise en forme prénatal est de désormais plus variée. Par contre, plusieurs femmes enceintes se questionnent sur ce qu’elles ont le droit de faire pour rester dans une zone sécuritaire pour leur grossesse.

Bienfaits de l’activité physique durant la grossesse

Selon les recommandations des gynécologues et obstétriciens, l’exercice durant la grossesse est associé avec une diminution des complications pour le bébé naissant ainsi que la prévention de complications touchant la mère tel que la pré-éclampsie, l’hypertension, le diabète de grossesse et l’incontinence urinaire. De plus, l’activité physique n’augmente pas le risque de fausse couche.

Recommandations médicales sur l’activité physique durant la grossesse

1. Tout d’abord, en l’absence de contre-indications émises par votre médecin, toutes les femmes enceintes devraient faire de l’activité physique incluant celles qui étaient sédentaires avant la grossesse.

2. Les femmes enceintes devraient faire l’équivalent de 150 minutes d’activités à intensité modérées, réparties sur un minimum de 3 jours par semaine. Pour moduler l’intensité, l’essoufflement ressenti lors de l’activité ne devrait pas vous empêcher de parler.

3. Les activités doivent être variées (aérobie, musculation, yoga et étirements légers). Attention aux activités à risque d’impacts ou de chutes qui devraient être évitées.

4. À partir du deuxième et troisième trimestre, les exercices effectués en position couchée sur le dos devraient être évitées si elles causent des étourdissements ou des nausées.

Exercices du plancher pelvien et prévention de la diastase des grands droits

Il est également recommandé de faire des exercices du plancher pelvien tous les jours durant la grossesse dans le but d’éviter l’incontinence urinaire pré et post-partum. Pour ce faire, une évaluation en physiothérapie périnéale est nécessaire pour avoir un programme d’exercices adapté et être certaine de bien faire les exercices tout au long de la grossesse.

Lors de la consultation, votre physiothérapeute évaluera également vos abdominaux et vous enseignera des exercices pour prévenir le développement d’une diastase (séparation des abdominaux). Sachez que durant la grossesse, il est recommandé d’arrêter les exercices qui recrutent les abdominaux superficielles tel que les redressements assis!

N’hésitez pas à consulter une physiothérapeute de la division pelvi-périnéale d’Apex Physio pour être guidée tout au long de votre grossesse!

Pour plus d’informations concernant les recommandations canadiennes nommées dans cet article, vous pouvez consulter le guide complet publié en 2018.

La rééducation périnéale pour le traitement des douleurs lors des relations sexuelles

Les douleurs lors des relations sexuelles chez la femme sont encore méconnues et il persiste malheureusement un tabou concernant cet enjeu. Plusieurs femmes sont hésitantes à aborder cette problématique avec leur médecin et certaines qualifient même leur douleur comme étant normale. Sachez qu’aucune douleur lors des relations ne devrait être tolérée et que plusieurs traitements sont disponibles!

Les différents types de douleurs aux relations chez la femme

Un type de douleur lors des relations se nomme la vulvodynie, c’est-à-dire une douleur vulvaire présente depuis plus de trois mois qui ne peut être causée par une autre pathologie. Celle-ci peut être provoquée (par exemple par une pénétration, l’insertion d’un tampon, etc…), spontanée (sans raison précise) ou un mélange des deux.

Parmi les vulvodynies, le diagnostic de vestibulodynie est émis lorsque la femme expérimente une douleur de type brûlure localisée au vestibule (l’entrée du vagin). Celle-ci peut être présente dès les premières relations sexuelles ou débuter plus tard, par exemple suite à un accouchement, un changement de partenaire ou un traumatisme.

Le vaginisme est pour sa part un spasme des muscles vaginaux qui rend impossible toute forme d’insertion et de pénétration.

La rééducation périnéale

La rééducation périnéale est reconnue pour être un traitement de première ligne puisqu’il est non-invasif et sans effet secondaire. Les traitements ont majoritairement pour but de normaliser les tensions dans les muscles du plancher pelvien et leurs réactions involontaires qui causent les douleurs. Cet objectif est atteint grâce à de l’éducation sur la fonction du plancher pelvien, des exercices de contrôle ainsi que des étirements. Des techniques manuelles peuvent également être utilisées par la physiothérapeute.

Autres pistes de traitements

Parmi les types de traitements, la psychothérapie en gestion de la douleur peut être bénéfique pour la patiente en complément de la physiothérapie. Il se peut également que le médecin traitant prescrive une médication topique ou orale pour diminuer l’irritation vulvaire.

En dernier recours, la chirurgie peut être proposée aux patientes atteintes d’une vestibulodynie. La vestibulectomie, retrait chirurgical de l’entrée du vagin, serait efficace chez plusieurs patientes bien que cette technique est à considérer seulement lors de l’échec des autres traitements puisqu’il s’agit d’une méthode invasive.

N’hésitez pas à consulter une physiothérapeute de la division pelvi-périnéale d’Apex Physio si vous avez des questions!

Pour en savoir plus

Les douleurs lors de relations sexuelles ont également été abordées récemment dans une chronique de Julie Pelletier, sexologue et psychothérapeute, publiée dans le journal de Montréal le 26 octobre dernier ainsi que dans une entrevue avec Joëlle Labelle, sexologue à l’émission Les éclaireurs diffusée sur les ondes de Radio-Canada le 27 novembre 2017.

torticolis, placiocéphalie
Apex physio

Réouverture en clinique

Bonne nouvelle! Nos cliniques de physiothérapie sont de nouveau ouvertes.

En savoir plus

You have Successfully Subscribed!

Loading...